Exposition

Le Maroc s'invite au Louvre en 2014

Publié le : 6 mai 2012 - MAP

Maroc-medieval.jpg

Le musée du Louvre abritera en 2014 une exposition sur le Maroc médiéval

Les présidents de la Fondation nationale des musées et du musée du Louvre, respectivement Mehdi Qotbi et Henri Loyrette, signent vendredi à Casablanca, un protocole d’accord, entre le musée du Louvre et la Fondation nationale des musées (FNM), pour préparer l’organisation, à l’automne 2014 au musée du Louvre, de l’exposition «Des Idrissides aux Mérinides : le Maroc fondateur d’empires».

Un protocole d'accord a été signé, vendredi à Casablanca, entre le musée du Louvre et la Fondation nationale des musées (FNM), pour préparer l'organisation, à l'automne 2014 au musée du Louvre, de l'exposition «Des Idrissides aux Mérinides : le Maroc fondateur d'empires».

Ce protocole, signé par les présidents de la Fondation nationale des musées et du musée du Louvre, respectivement Mehdi Qotbiet Henri Loyrette, vise à faire bénéficier le Maroc de l'expérience du plus grand musée de France, en vue de réussir l'organisation de l'exposition, qui inaugurera les nouveaux départements d'arts islamiques du Louvre.

«L'exposition, dont les préparatifs ont déjà commencé, est destinée à faire connaître l'étendue de la richesse du patrimoine historique et civilisationnel de notre pays et à donner la mesure de l'attention dont il bénéficie en tant que levier du développement durable qui va de pair avec la croissance économique», a souligné Qotbi lors de la cérémonie de signature. Le protocole d'accors permettra de tirer profit de l'expertise centenaire et du rayonnement international du musée du Louvre, l'un des plus grands et prestigieux du monde, pour mettre en valeur la richesse de la civilisation marocaine et la rapprocher à un public éclectique, de la France et d'ailleurs, a-t-il relevé.

Après avoir salué la création de la Fondation nationale des musées, à l'initiative de S.M. le Roi Mohammed VI, et le soutien précieux que le Souverain apporte aux départements d'arts islamiques au musée du Louvre, Loyrette a indiqué, dans une allocution de circonstance, que le Louvre, en tant que musée universel ouvert sur toutes les civilisations du monde, a choisi de mettre à l'honneur la civilisation du Maroc médiéval, en lui réservant l'exposition inaugurale des départements d'arts islamiques. 

Ce choix s'explique par la place importante qu'occupe le Maroc dans les cœurs des Français, les liens d'amitié solides existant entre les deux peuples et leurs histoires intimement liées, a expliqué Loyrette. «Il a été impossible pour le Louvre de faire l'impasse sur une culture si riche qui se distingue par une profondeur historique singulière et se situe à la croisière de plusieurs civilisations ayant forgé l'avenir de l'humanité de l'Antiquité jusqu'à nos jours», a-t-il affirmé, ajoutant que «l'avenir du Louvre passe désormais par le Maroc».

Pour parler chiffres, entre 100.000 et 300.000 visiteurs, Français et autres, sont attendus à cette première exposition du genre, qui s'étale sur 3 mois, a précisé Loyrette, notant que toute une équipe de conservateurs, restaurateurs et de laboratoires de recherche met son savoir-faire au service de ce projet d'envergure.

Lors de la cérémonie de signature, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, a considéré que l'organisation d'une exposition sur le Maroc médiéval dans l'enceinte d'un musée de renommée internationale comme le Louvre, témoigne de la reconnaissance du musée de la richesse du patrimoine marocain millénaire et de la diversité de ses affluents arabe, amazighe, saharoui, andalous...

Dans une déclaration à la MAP, la directrice des départements d'arts islamiques au musée du Louvre, Sophie Makariou, a indiqué que l'exposition permettra de dévoiler au grand public des manuscrits, décors architecturaux et divers objets résultant de fouilles, en provenance du Maroc et d'autres pays du monde, notamment la France, l'Espagne et les Etats-Unis.

La cérémonie de signature s'est déroulée en présence du ministre du Tourisme, Lahcen Haddad et du ministre de l'Artisanat, Abdessamad Qaiouh, ainsi que d'autres personnalités des secteurs de la culture et du tourisme et du monde de l'entreprise.

Déposer un commentaire



Règles d'utilisation
  • Les commentaires sont validés à priori. lematin.ma se réserve un droit de lecture sur chaque commentaire et de concordance avec notre ligne éditoriale, avant publication.
  • Tout commentaire à caractère injurieux, xénophobe, sexiste ou portant atteinte aux bonnes mœurs sera automatiquement supprimé.
  • Tous les champs sont obligatoires

L'essentiel de l'actualité

Annonces & infos pratiques

  • emploi
  • automobile
  • immobilier
  • annonces légales et appels d'offres

Jeux & divertissements

Mots-fléchés
Sudoku

Sondage

Pensez-vous que le prochain entraîneur des Lions de l'Atlas aura assez de temps pour préparer une équipe compétitive?

Résultat »