Interdiction

Les cafés-chicha dans la ligne de mire

Publié le : 10 avril 2012 - Nadia Ouiddar, LE MATIN

chicha.jpg

Les forces de l’ordre ont fait leur descente dans plus de six établissements et la campagne se poursuit. Selon des sources bien informées, aucun quartier n’est épargné. Pour l’instant, La police, durant la nuit, a effectué une descente à Gautier, Maârif et à Allal Ben Abdellah. Résultat : onze personnes, dont des filles, ont été arrêtées. Les gérants des cafés et les propriétaires d’espaces où l’interdiction de fumer la «chicha» n’est pas respectée n’ont pas été épargnés. Ces derniers risquent une amende de 100 à 120 DH et la fermeture du café en question. Selon un représentant du parquet, les sanctions imposées ne sont pas équilibrées avec la nature du délit. Néanmoins, le procureur général essaie de donner des sanctions plus répressives que la fermeture du lieu, notamment quand les agents de la police saisissent du «mâassel» mélangé à la drogue. Les propriétaires desdits cafés risquent aussi jusqu’à 10 ans de prison quand il s’agit de mineurs qui utilisent leur espace pour la prostitution.

En effet, les cafés qui servent le narguilé réunissent en général une catégorie de jeunes consommateurs. «Je vois chaque jour des lycéens et de jeunes étudiantes entrer dans ce café. Ils viennent au cours de la journée. Je suis sûre qu’ils manquent leurs cours pour venir fumer le narguilé», nos confie une femme habitant au centre-ville à côté d’un café de «chicha».

Pourtant, une circulaire de la wilaya du Grand Casablanca interdit la consommation du narguilé dans les cafés et les lieux publics. L’arrêté n°5 du 22 septembre 2004, décrété par l’ancien wali M’hammed Dryef, était censé mettre fin à un phénomène répandu au niveau de la capitale économique. Ce qui n’est pas le cas actuellement. La pipe à eau est vendue partout, alors que la circulaire d’application interdit que la pipe à eau soit servie dans les endroits publics, sauf dans les grands restaurants et les établissements touristiques autorisés à servir ce produit. Néanmoins, certains établissements refusent de se plier à cette décision, d’autant que c’est grâce à la chicha qu’ils fidélisent plus de clientèle et augmentent leurs recettes.


Méfaits du narguilé

La «chicha» contient 4 000 matières toxiques. La combustion douce du tabac du narguilé, qui dure 60 minutes, contre 5 minutes pour la cigarette, génère plus de monoxyde de carbone et de goudron. L’analyse chimique de la fumée du narguilé a montré que les taux de nicotine, de goudron, de phénols sont inférieurs à ceux de la cigarette, mais la fumée du narguilé contient 10 fois plus de monoxyde de carbone (CO), connu pour engendrer de graves complications cardiovasculaires et cérébrales.
Les adeptes de la chicha s’exposent au charbon utilisé qui dégage du monoxyde de carbone (CO). Ce gaz se fixe à l’hémoglobine à la place de l’oxygène et c’est ainsi que l’hémoglobine véhiculée par le sang va apporter aux différentes cellules de l’organisme du monoxyde de carbone plutôt que l’indispensable oxygène. Cette pipe à eau cause les mêmes maladies que celles dues à la cigarette : cancer du poumon, du larynx, bronchites chroniques, maladies cardiovasculaires, tuberculose, en plus des herpès d’origine virale et des hépatites. Par ailleurs, le rituel de la chicha est d’autant plus dangereux qu’il comporte des risques de transmission de maladies par l’eau, une mauvaise hygiène bucco-dentaire, vu qu’il se base sur le partage du narguilé.

Repères
  • ■ Quelques cafés ciblés
  • - Point Central
  • - Kan Ya Makan
  • - Widad
  • - Appolo
  • - Octavia
  • - Montparnasse

Déposer un commentaire



Règles d'utilisation
  • Les commentaires sont validés à priori. lematin.ma se réserve un droit de lecture sur chaque commentaire et de concordance avec notre ligne éditoriale, avant publication.
  • Tout commentaire à caractère injurieux, xénophobe, sexiste ou portant atteinte aux bonnes mœurs sera automatiquement supprimé.
  • Tous les champs sont obligatoires

eMATIN

Feuilletez LE MATIN comme si vous le teniez entre les mains

eMATIN : Edition électronique du MATIN

L'édition du 30 septembre 2014 est maintenant disponible pour les abonnés. Les inscrits peuvent accéder à l'édition du 29 septembre 2014.

Dernière minute

L'essentiel de l'actualité

Annonces & infos pratiques

  • emploi
  • automobile
  • immobilier
  • annonces légales et appels d'offres