Activités génératrices de revenus : une formidable panacée pour les pauvres

Publié le : 8 août 2012 - MAP

Aujourd’hui, leur succès dans la lutte contre les fragilités n’est plus à démontrer. Inscrites en tête des priorités dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), ces activités ont permis à une population nombreuse et fragile au départ de s’affranchir de la pauvreté, donnant lieu à la réalisation d’une multitude de projets porteurs et salvateurs un peu partout dans le Royaume comme ceux présentés ce mercredi à Dar Bouazza (province de Nouaceur) à S.M. le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste. Une Haute sollicitude royale et un suivi des chantiers sur le terrain qui témoignent de l’intérêt que porte le Souverain à ce genre d’activités encadrées par des coopératives et des associations locales, et ce, pour le grand bien des bénéficiaires qui parviennent de la sorte à sortir de l’ornière de l’exclusion et de la misère. Preuve de ce success-story des activités génératrices de revenus, le nombre important de projets réalisés ces dernières années et des petites entreprises qui ont été créées, notamment dans les domaines de l’agriculture, des services ou encore de l’artisanat. Et ce, au profit de toutes les catégories sociales, jeunes, femmes et même personnes âgées.

Un succès rendu possible grâce à la mutualisation des efforts de plusieurs intervenants institutionnels et associatifs, avec à leur tête la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Des acteurs qui ont porté à bras le corps cette dynamique inspirée de la philosophie du développement humain ainsi que des stratégies mises en œuvre par certains départements ministériels concernant notamment le Plan Maroc vert, l’artisanat ou encore l’économie sociale. Réalisées en parfaite adéquation avec les spécificités locales et les besoins de la population urbaine selon son ancrage urbain ou rural, les activités génératrices de revenus détiennent, par ce biais, l’une des clés de leur réussite. À la campagne, il s’agit de promouvoir principalement les activités agricoles, notamment l’élevage, l’arboriculture, l’apiculture ou encore les plantes médicinales et aromatiques. Dans les villes, il s’agit de développer les filières liées à l’artisanat, aux services et à la pêche. Une des autres clés de la réussite de ces activités est son financement grâce à des microcrédits qui permettent à des bénéficiaires démunis, mais déterminés à s’affranchir de la misère, d’avoir les capitaux nécessaires, et ce, selon une procédure simple et avec des conditions avantageuses en matière de remboursement.

Consciente de l’importance de cette forme de financement et en concertation avec l’ensemble des intervenants, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a, en réponse aux Hautes instructions royales, procédé à la création d’un centre de soutien à la micro-finance solidaire, lequel a été inauguré le 8 novembre 2007 par S.M. le Roi Mohammed VI, à l’occasion du lancement de la dixième Campagne nationale de solidarité. Un centre qui a donné un formidable coup de fouet au secteur de la micro-finance, permettant un essor considérable des activités génératrices de revenus. Par ailleurs, et grâce à l’extraordinaire dynamique impulsée par l’INDH et aussi les agences de développement, le tissu associatif ainsi que les coopératives se sont réellement impliqués dans le mouvement en assurant l’encadrement et le suivi de la gestion des projets programmés, ce qui a contribué à la réalisation des objectifs fixés, hormis quelques couacs insignifiants liés à la viabilité de certains projets. Résultat : en peu d’années, les activités génératrices de revenus ont permis à de nombreux foyers un peu partout dans le Royaume de revenir de loin et de s’affranchir définitivement de la précarité. Une émancipation sociale acquise surtout grâce à l’Initiative nationale pour le développement humain qui mise sur le potentiel humain et s’érige en bouclier impénétrable face aux disparités sociales et à l’exclusion.


Déposer un commentaire



Règles d'utilisation
  • Les commentaires sont validés à priori. lematin.ma se réserve un droit de lecture sur chaque commentaire et de concordance avec notre ligne éditoriale, avant publication.
  • Tout commentaire à caractère injurieux, xénophobe, sexiste ou portant atteinte aux bonnes mœurs sera automatiquement supprimé.
  • Tous les champs sont obligatoires

Dernière minute

L'essentiel de l'actualité

Sondage

Pensez-vous que le prochain entraîneur des Lions de l'Atlas aura assez de temps pour préparer une équipe compétitive?

Résultat »

Annonces & infos pratiques

  • emploi
  • automobile
  • immobilier
  • annonces légales et appels d'offres

Jeux & divertissements

Mots-fléchés
Sudoku

Editions spéciales

Une-Special-Enseignement.jpg

SPÉCIAL ENSEIGNEMENT

Poursuivre, renouveler et capitaliser sur les chantiers en cours

La réforme de l’éducation et de la formation place l’apprenant, en général, et l’enfant en particulier, au...