Conférence de clôture d’Euromed Heritage à Fès

Le patrimoine culturel méditerranéen à la loupe

Publié le : 22 janvier 2013 - Rachida Bami, LE MATIN

Le-patrimoine-culturel.jpg

La région Méditerranée, qui a servi de berceau à plusieurs grandes civilisations, fascine toujours par son patrimoine aussi bien matériel (architecture, urbanisme, châteaux, médinas et fortifications) qu’immatériel avec les traditions culturelles, l’art de vivre, les couleurs des rues, des places et des marchés abondant en sons et en odeurs magiques et, surtout, cette atmosphère vivante que l’on peut retrouver entre autres sur la Rive-Nord, en Andalousie en Espagne, à Naples en Italie ou dans la Rive-Sud à Alger, Tunis ou dans des villes du Maroc comme Tétouan, Fès ou Marrakech… Une richesse patrimoniale que le programme Euromed Heritage n’a cessé de valoriser depuis près de 15 ans. Et qu’il décline aujourd’hui à l’heure du bilan, lors de sa conférence de clôture tenue des 21 au 23 janvier à Fès, à travers la présentation de 12 projets mus par une même ambition : soutenir les populations méditerranéennes dans l’appropriation de leur héritage culturel national et régional, en facilitant l’accès à l’éducation et à la connaissance du patrimoine culturel.
Les participants, experts et porteurs de projets, ont fait aussi le point de la stratégie de développement du patrimoine culturel euro-méditerranéen : les priorités des pays méditerranéens (2007-2013), des principaux problèmes rencontrés dans le cadre du développement du patrimoine culturel et des perspectives offertes pour les années à venir.
Les recommandations issues de la conférence devraient proposer, selon les organisateurs, des orientations pour de futurs changements stratégiques, parmi lesquelles un rôle accru et mieux défini de la société civile et du secteur privé, le renforcement des institutions universitaires et la formation des corps professionnels nécessaires aux métiers du patrimoine. Ces recommandations devraient contribuer à la formulation d’une nouvelle stratégie jusqu’en 2020 pour les pays du sud de la Méditerranée en faveur du patrimoine culturel pour le futur. «Le programme Euromed Heritage est le pilier de la coopération euro-méditerranéenne en matière de culture et de préservation du patrimoine. Sa force réside dans sa dimension régionale et dans sa capacité à susciter l’échange entre partenaires du bassin méditerranéen autour de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine culturel commun», indique Eneko Landaburu, ambassadeur de l’UE au Maroc. Il précise que depuis le lancement du programme, un montant de 71 millions d’euros a été alloué au financement de partenariats entre experts du patrimoine et diverses institutions du sud de la Méditerranée. Pour le Maroc et particulièrement pour la ville de Fès, doyenne des villes impériales, la portée du programme est sans nul doute importante.
«Grâce à l’appui et à l’accompagnement du programme Euromed Heritage, d’importantes opérations ont pu être réalisées au Maroc avec succès», souligne le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi. Il cite le développement du Hammam Seffarine à Fès, la création du musée de l’eau à Tamsloht, la réhabilitation de plusieurs fontaines à Marrakech et la formation continue de guides touristiques à Tanger, Casablanca, Salé et Marrakech.

De son côté, Fouad Serghini, directeur de l’Agence pour la dé-densification et la réhabilitation de la médina de Fès (Ader) indique que ce type de programme ne finance pas les réhabilitations, mais il permet, à travers des actions de formation, de sensibilisation et d’études techniques, l’insertion des projets de réhabilitation et de préservation du patrimoine dans la sphère internationale et facilite leur financement. Il précise que le Maroc a participé à certains des sous-programmes et l’Ader a participé à deux reprises en 2007-2008 et en 2009-2011 sur le thème des hammams. «Le hammam est une caractéristique méditerranéenne notamment au niveau de la Rive-Sud et leur état diffère d’un pays à un autre. Au Maroc, le hammam est toujours vivant et exploité par la population même si les conditions ne sont pas souvent bonnes. Il reste un lieu de vie et d’échange vivant et porteur d’une tradition culturelle», explique-t-il.

À noter que la quatrième phase du programme (EH4) 2008-2012, d’un budget de 17 millions d’euros, a permis la création de 12 projets couvrant divers domaines, la mobilisation de plus de 500 experts du patrimoine, la création d’une base de données de 450 000 manuscrits anciens, d’une vidéothèque d’archives de 4 000 vidéos issues de 14 chaînes de télévision. Elle a aussi dressé l’inventaire de dizaines de théâtres antiques, de ressources patrimoniales de l’eau, de traditions orales, d’artisans, de types d’artisanat, etc., et a créé une plateforme «e-learning» pour la gestion et l’archivage des ressources patrimoniales et pour l’éducation de centaines de jeunes et d’enfants. À cela s’ajoute la création d’environ 30 nouveaux circuits touristiques, 3 musées en plein air, un marché traditionnel (marché Melkart) et la formation de plus de 100 nouveaux guides. EH4 a initié plus de 1 500 enseignants au patrimoine culturel, permis la formation en matière de conservation de plus de 800 professionnels et jeunes et a sensibilisé au patrimoine culturel des milliers d’adultes et d’enfants par le biais d’ateliers interactifs, de visites de terrain, de campagnes, de colloques, d’expositions et de jeux didactiques. Et il y a de bonnes raisons à cela : le bassin méditerranéen subit de plus en plus les contrecoups du temps, de l’urbanisation massive, de la forte pression démographique et industrielle et de la dégradation architecturale et environnementale et du tourisme incontrôlé… et ce sont surtout les pays des rives est et sud qui sont les plus vulnérables. D’où l’intérêt de ce type de coopération pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel.


les 12 Projets financés

Les 12 projets financés par la quatrième phase du programme (EH4) 2008-2012 sont ATHENA (Amélioration et adaptation des théâtres antiques aux réalités nouvelles), ELAICH (approche des liens éducatifs avec le patrimoine culturel), Fondation pour un avenir solide (promotion du patrimoine culturel par les jeunes au Liban et en Jordanie), Hammamed (sensibilisation au patrimoine culturel des hammams dans le bassin méditerranéen et au-delà), Manumed II (des manuscrits et des hommes), Mare Nostrum (sur la piste du patrimoine, le long des routes maritimes phéniciennes et des villes portuaires historiques de la Méditerranée), Medliher (sauvegarder le patrimoine méditerranéen vivant), Medmem (partager les mémoires audiovisuelles de la Méditerranée, Montada (Forum de promotion de l’architecture traditionnelle au Maghreb), Mutual Heritage(de l’intégration historique vers une participation active et contemporaine), REMEE (redécouvrons ensemble les mémoires de l’eau) et SIWA-Tangier (protéger la parimoine culturel pour une ville meilleure).

Repères
  • Euromed Héritage est financé par l’Union européenne dans le cadre de la Politique européenne de voisinage (PEV).
  • La conférence, organisée en collaboration avec l’Ader-Fès a été ouverte par Mohamed Amine Sbihi, ministre de la Culture, par Mohamed Dardouri, le wali de Fès, et par l’ambassadeur de l’UE au Maroc, Eneko Landaburu.
  • Euromed Heritage I, II et III ont été lancés en 1998 et 2007 avec un budget de 57 millions d’euros et ont permis le financement de 32 projets.

Déposer un commentaire



Règles d'utilisation
  • Les commentaires sont validés à priori. lematin.ma se réserve un droit de lecture sur chaque commentaire et de concordance avec notre ligne éditoriale, avant publication.
  • Tout commentaire à caractère injurieux, xénophobe, sexiste ou portant atteinte aux bonnes mœurs sera automatiquement supprimé.
  • Tous les champs sont obligatoires

eMATIN

Feuilletez LE MATIN comme si vous le teniez entre les mains

eMATIN : Edition électronique du MATIN

L'édition du 29 août 2014 est maintenant disponible pour les abonnés. Les inscrits peuvent accéder à l'édition du 27 août 2014.

Dernière minute

L'essentiel de l'actualité

Annonces & infos pratiques

  • emploi
  • automobile
  • immobilier
  • annonces légales et appels d'offres