L’ambassadeur de la France au Maroc vote pour la raison et pour le cœur

Maroc-France : un partenariat «sans équivalent dans la région»

Publié le : 15 février 2013 - A.L., LE MATIN

Charles-Fries-ambassadeur-de-la-France-au-Maroc.jpg

«Le Maroc est le meilleur ami de la France hors Europe», c’est ce qu’a affirmé l’ambassadeur de la France au Maroc, Charles Fries. Le diplomate, qui se prononcait lors d’une conférence organisée par l’Institut des hautes études de management (HEM) sur le thème «Le partenariat d’exception franco-marocain : relation d’amour ou de raison ?» a qualifié, dans son discours, les relations franco-marocaines comme étant sans «équivalent dans la région», considérant ainsi le Maroc comme «un allié stratégique et incontournable» pour la France. L’ambassadeur, qui a confirmé que les relations entre les deux pays combinaient le cœur et la raison, est revenu sur l’histoire commune des deux pays afin de démontrer l’importance du volet «cœur» dans le partenariat Maroc-France.

Il a, en effet, estimé que les Marocains portaient «un regard serein et décomplexé» sur le passé commun entre le Maroc et la France, contrairement à d’autres pays de la région, ce qui facilite les relations et la collaboration entre les deux pays. Outre ce regard, le nombre important des Marocains en France, au nombre de 800 000 (hors les binationaux), facilite la coopération, sans oublier le rôle très important de la population estudiantine marocaine en France, considérée comme la première dans le pays et dont le nombre s’élève à plus de 32 000 étudiants marocains dans les écoles françaises. Revenant sur ce qu’il a considéré comme des relations de raison, le diplomate français a assuré que les deux pays avaient «un intérêt mutuel à travailler ensemble» dans un «partenariat gagnant-gagnant», en rappelant que la France était le «premier partenaire politique» du Royaume avec son appui à la thèse marocaine sur le dossier du Sahara au niveau des Nations unies ainsi que le soutien français pour le Maroc à Bruxelles afin «d’accélérer l’ancrage du Maroc à l’Union européenne» et promouvoir le statut avancé octroyé au Maroc en 2008.

L’ambassadeur a aussi rappelé la «convergence» des vues entre le Maroc et la France sur les grands dossiers régionaux, citant les exemples de la Syrie et du Mali, pour lesquels le Maroc travaille «main dans la main» avec la France afin de venir à bout de ces conflits. Dans le même sens et pour appuyer sa vision de relations privilégiées entre les deux pays, l’ambassadeur a rappelé que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a été le premier chef d’État à être reçu à l’Élysée par le président François Hollande le 24 mai dernier, sans oublié la visite du Premier ministre Jean-Marc Ayrault au Maroc en décembre dernier ainsi que plusieurs visites ministérielles et parlementaires depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir en France. Il a par ailleurs confirmé que la Maroc sera le seul pays, après l’Allemagne, à recevoir le Président français et le Premier ministre durant la première année de leur mandat, annonçant ainsi l’arrivée du Président français au Maroc au début du printemps prochain. Ce sont là les signes d’une relation d’exception entre les deux alliés. Tout en affirmant que les relations entre les deux pays s’inscrivaient dans «la continuité», Fries a déclaré que l’arrivée du PJD au gouvernement au Maroc et de la gauche en France n’avaient pas eu d’impact négatif sur les relations entre les deux pays, ajoutant qu’il a été «agréablement surpris» par le discours «rassurant» tenu par le chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane. Un discours qui, selon lui, est de nature à rassurer les investisseurs français au Maroc, surtout dans le cadre des nouveaux projets prévus entre les deux pays dans le cadre de la «colocalisation».                          


Colocalisation

Après la vague de délocalisation, le partenariat économique Maroc-France semble se diriger vers la colocalisation, aussi bien sur le plan industriel qu’universitaire.
En effet, l’ambassadeur de France au Maroc affirme que le pays pourrait rendre l’industrie française plus compétitive en jouant le même rôle que celui que jouent les pays de l’Europe de l’Est en faveur de l’Allemagne. L’ambassadeur a cité les exemples d’EADS pour la fabrication des sièges d’avions, de Safran pour les nacelles des moteurs et le câblage des avions ainsi que le projet de la grande usine de Renault à Tanger.
Au niveau de la colocalisation dans l’enseignement supérieur, l’ambassadeur a annoncé l’implantation de plusieurs projets dans ce sens qui vont permettre aux étudiants marocains et africains de bénéficier de formations débouchant sur des diplômes français. Quatre projets sont en cours de réalisation dans cet objectif, à savoir l’ouverture d’une École centrale de Paris à Casablanca, la création d’un INSA international au Maroc, d’un Institut des sciences et technologies à Tanger dédié à la logistique et aux transports avec l’appui de l’Université de Valenciennes et l’École des Ponts et chaussées ainsi que l’ouverture d’une école d’architecture à l’UIR avec l’appui de l’Université de Paris Est.

Repères
  • 160 000 visas court séjour sont délivrés aux Marocains chaque année avec un taux
  • de refus de 7%.
  • 100 000 Français visitent le Maroc chaque année.
  • 750 filiales d’entreprises françaises sont implantées au Maroc, soit 120 000 emplois générés.

Déposer un commentaire



Règles d'utilisation
  • Les commentaires sont validés à priori. lematin.ma se réserve un droit de lecture sur chaque commentaire et de concordance avec notre ligne éditoriale, avant publication.
  • Tout commentaire à caractère injurieux, xénophobe, sexiste ou portant atteinte aux bonnes mœurs sera automatiquement supprimé.
  • Tous les champs sont obligatoires

eMATIN

Feuilletez LE MATIN comme si vous le teniez entre les mains

eMATIN : Edition électronique du MATIN

L'édition du 23 octobre 2014 est maintenant disponible pour les abonnés. Les inscrits peuvent accéder à l'édition du 22 octobre 2014.

Dernière minute

L'essentiel de l'actualité

Annonces & infos pratiques

  • emploi
  • automobile
  • immobilier
  • annonces légales et appels d'offres