Maroc-Etats-Unis

Un mécanisme de consultations politiques en vue

Publié le : 26 février 2012 - Jihane Gattioui, LE MATIN

Maroc-Etats-Unis.jpg

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Saâd-Eddine El Othmani ont passé en revue, hier à Rabat, plusieurs dossiers dont les relations bilatérales, le Sahara marocain et la situation en Syrie. La visite de la haute responsable américaine, qui intervient après Tunis et Alger, est qualifiée de très importante par le chef de la diplomatie marocaine. Les deux parties ont convenu de mettre en place un mécanisme de consultations politiques. La prochaine visite du ministre des Affaires étrangères à Washington permettra d’approfondir la vision autour de ce sujet. Sur le plan politique, les relations sont au beau fixe. H. Clinton salue les efforts entrepris par le Maroc lors des derniers mois notamment l’adoption d’une nouvelle Constitution ainsi que le bon déroulement des élections législatives anticipées marquées par un taux satisfaisant de participation. Elle estime que les liens entre les deux pays sont séculaires, depuis que le Maroc a reconnu l’indépendance des Etats-Unis comme nation souveraine en 1789. Aujourd’hui, le Royaume se présente comme un modèle à suivre par les autres pays, relève-t-elle à plusieurs reprises lors d’un point de presse conjoint avec son homologue Saâd-Eddine El Othmani, hier au siège du ministère des Affaires étrangères. Elle loue en particulier la participation politique des jeunes ainsi que la représentativité féminine au Parlement.

Projet d’autonomie pour le Sahara
S’agissant du dossier du Sahara, elle réitère la position officielle américaine qui salue le Plan d’autonomie marocain en faveur du règlement du conflit. « Les Etats-Unis continuent d’appuyer les efforts entrepris afin d’arriver à une solution pacifique et acceptable. Le plan d’autonomie proposé par le Maroc est réaliste, crédible et sérieux. Nous continuons à soutenir les négociations dans le cadre des Nations unies. », précise la responsable américaine.
Les USA insistent sur la nécessité d’améliorer les relations entre l’Algérie et le Maroc pour parvenir à un règlement. Clinton appelle à l’intensification du dialogue entre les deux pays voisins. C’est ce qu’elle a véhiculé comme message lors de sa visite à Alger et à Rabat. Au niveau économique, les relations ont connu une évolution palpable lors des dernières années. Mais il reste encore des efforts à déployer afin de les améliorer davantage afin d’atteindre les objectifs escomptés par les professionnels des deux Etats, surtout que les opportunités économiques ne manquent pas. Le responsable gouvernemental marocain s’engage à œuvrer pour le développement de ce volet afin de pouvoir drainer davantage d’investissements américains au Maroc. Parmi les efforts envisagés figure le renforcement des relations entre les hommes d’affaires des deux pays afin de baliser le terrain et pouvoir sceller des accords bénéfiques pour les deux parties. Par ailleurs, le dossier sécuritaire est un autre volet qui s’avère de la plus haute importance. Les deux parties s’engagent à conjuguer leurs efforts pour faire face aux menaces sécuritaires qui pèsent sur la région notamment au Sahel. Les pays du Maghreb sont on ne peut plus conscients des risques qui planent sur la région. La lutte contre le terrorisme et le crime transnational est une affaire de tous.
Il est à noter que la responsable américaine a profité de sa visite pour procéder à l’inauguration et le lancement des  travaux  de la nouvelle ambassade située à l’avenue Mohammed VI à Rabat.


 dossier syrie

Hillary Clinton salue les efforts entrepris par le Maroc pour mettre fin à la situation sanglante en Syrie à travers le Conseil de sécurité. Elle a réitéré sa condamnation de la violente répression menée par le régime de Damas tout en réaffirmant son soutien au plan de la Ligue arabe, qui prévoit les étapes d’une transition démocratique en Syrie. Elle appelle les Syriens qui soutiennent le régime de Bachar El Assad à changer de position pour aider le peuple qui souffre d’une grande violence. « Il faut maintenir la pression sur le régime syrien et présenter l’aide au peuple. Le régime de Bachar ne peut pas continuer à exister.»


Déposer un commentaire



Règles d'utilisation
  • Les commentaires sont validés à priori. lematin.ma se réserve un droit de lecture sur chaque commentaire et de concordance avec notre ligne éditoriale, avant publication.
  • Tout commentaire à caractère injurieux, xénophobe, sexiste ou portant atteinte aux bonnes mœurs sera automatiquement supprimé.
  • Tous les champs sont obligatoires

eMATIN

Feuilletez LE MATIN comme si vous le teniez entre les mains

eMATIN : Edition électronique du MATIN

L'édition du 21 octobre 2014 est maintenant disponible pour les abonnés. Les inscrits peuvent accéder à l'édition du 20 octobre 2014.

Dernière minute

L'essentiel de l'actualité

Annonces & infos pratiques

  • emploi
  • automobile
  • immobilier
  • annonces légales et appels d'offres