Programme e-gouvernement

Lancement officiel du portail watiqa.ma

Publié le : 15 décembre 2011 - Yousra Amrani, LE MATIN

Une avancée majeure dans les procédures visant la simplification de l'obtention des documents administratifs. Le citoyen marocain pourra désormais faire une commande en ligne des documents de l'état civil, à savoir l'extrait et la copie intégrale de l'acte de naissance. Ce projet de grande envergure sera mis en œuvre à partir du mois de janvier 2012 au niveau de la commune pilote de Rabat dans un premier temps, avant qu'il ne soit généralisé sur tout le territoire marocain. Le lancement de ce programme a été donné en effet mercredi dernier en présence du ministre de l'intérieur Taieb Cherquaoui et le ministre de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies Ahmed Réda Chami, et le directeur général de Poste Maroc Amine Benjelloun Touimi qui ont signé une convention tripartite relative à ce projet baptisé «Guichet électronique de commande de l'état civil».

Le citoyen pourra donc accéder à ce service à travers le site Internet www.watiqa.ma. Ce portail constitue, en effet, le premier guichet unique marocain pour la commande en ligne de documents administratifs. Il s'agit d'un service en ligne simple, facile d'accès, à des tarifs préférentiels, avec un suivi de la commande. L'idée de créer ce portail est née suite à de nombreux témoignages d'internautes via Fikra (fikra.egov.ma), site lancé début 2011 pour collecter les suggestions des citoyens sur de nouveaux télé-services. A travers les avis des internautes on a constaté que le déplacement physique pour récupérer l'acte de naissance s'avérait être une contrainte de taille pour les administrés résidant loin de leur lieu de naissance. Car malgré l'existence de bases de données et d'outils informatiques facilitant l'édition des extraits d'acte de naissance, le déplacement au bureau d'état civil restait une nécessité. Certes, cette contrainte existera encore aujourd'hui pour d'autres documents administratifs mais ces difficultés seront progressivement surmontées grâce à watiqa.ma.

D'après le ministre de l'Intérieur, Taieb Cherqaoui, ce projet vient pour accompagner l'évolution que connaît l'administration électronique au Maroc puisqu'il vise à investir les atouts qu'offrent les nouvelles technologies pour garantir aux citoyens des services rapides et développés. Sa mise en œuvre, souligne le ministre, aura ainsi un impact positif sur l'administration en allégeant la pression sur les fonctionnaires chargés de la réalisation de ces documents. Ahmed Réda Chami a souligné pour sa part, l'importance de ce projet qui s'inscrit dans le cadre de la deuxième priorité fixée par le programme Maroc Numeric 2013 à savoir «les services publics orientés usagers». Le chef du département de l'Industrie a rappelé à cet égard les progrès réalisés dans le cadre de cet axe. D'après lui, les objectifs fixés au niveau de cette priorité ont été largement atteints vu qu'une vingtaine de services en ligne sont déjà opérationnels alors que 24 autres sont en cours de réalisation. Concrètement, pour pouvoir bénéficier donc des services proposés par le portail Watiqa.ma, le principe est simple. Le citoyen commande un ou plusieurs documents d'état civil sur le guichet électronique et règle en ligne les frais afférents (20DH TTC) en ayant recours à sa carte bancaire nationale ou internationale.

Le paiement pourra se faire ultérieurement par SMS. Une fois la commande acheminée au bureau d'état civil de naissance du citoyen, ce dernier produit les documents commandés de manière classique (en procédant à la vérification des registres papier d'état civil) et envoie le document commandé par courrier postal recommandé au Maroc ou à l'étranger. D'après M. Benjelloun, directeur général de Poste Maroc, l'utilisation du courrier recommandé n'est pas fortuite, car elle permet d'identifier le destinataire des documents qui doit présenter sa pièce d'identité. « Nous avons œuvré, en partenariat avec le ministère de l'Intérieur et notre ministère de tutelle, pour offrir un service de qualité, disponible 24h/24 et 7j/7 sur notre site web. La délivrance des documents s'effectuera à travers le courrier recommandé, selon les dispositions normales de cette activité.
Nous avons tenu, ensemble, à ce que le prix de ce nouveau service ne dépasse pas 20 DH par acte, en consentant notamment une réduction importante sur les tarifs publics du courrier recommandé. Je tiens à préciser que nous sommes prêts à travailler avec l'ensemble des administrations concernées pour enrichir ce guichet électronique à travers le développement de nouvelles prestations eGov», a indiqué M. Benjelloun.
Rappelons que watiqa.ma est le fruit d'une collaboration tripartite entre le ministère de l'Intérieur, porteur du projet, le ministère de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, en charge du programme e-gouvernement de Maroc Numeric 2013, qui en a assuré la maîtrise d'œuvre et la coordination, et Poste Maroc, qui s'est chargé de l'exploitation et l'intégration à son bouquet de services aux citoyens.

Les priorités du Maroc Numeric 2013

Partant d'une vision et d'ambitions claires visant à positionner le Maroc parmi les pays émergents dynamiques dans les NTIC, le ministère de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies a lancé en 2009 «la stratégie Maroc Numeric 2013». Le programme s'articule autour de 18 initiatives déclinées en 53 mesures concrètes et budgétisées dont la planification et les responsables ont été définis. Sa gouvernance est portée par le Conseil national des technologies de l'information (CNTI) institué par décret et présidé par le Premier ministre. Par ailleurs, la réalisation des ambitions fixées par cette stratégie dotée d'un budget de 5.2 milliards de dirhams, repose sur la mise en œuvre de quatre priorités stratégiques à savoir la transformation sociale, les services publics orientés usagers, la productivité des PME et les industries des TI. Le programme s'appuie aussi sur deux mesures d'accompagnement. Il s'agit de la confiance numérique et du capital humain ainsi que de deux modalités d'implémentation jugées essentielles pour réussir sa mise en œuvre à savoir le pilotage de la stratégie et les ressources financières.

Déposer un commentaire



Règles d'utilisation
  • Les commentaires sont validés à priori. lematin.ma se réserve un droit de lecture sur chaque commentaire et de concordance avec notre ligne éditoriale, avant publication.
  • Tout commentaire à caractère injurieux, xénophobe, sexiste ou portant atteinte aux bonnes mœurs sera automatiquement supprimé.
  • Tous les champs sont obligatoires

eMATIN

Feuilletez LE MATIN comme si vous le teniez entre les mains

eMATIN : Edition électronique du MATIN

L'édition du 21 octobre 2014 est maintenant disponible pour les abonnés. Les inscrits peuvent accéder à l'édition du 20 octobre 2014.

Dernière minute

L'essentiel de l'actualité

Annonces & infos pratiques

  • emploi
  • automobile
  • immobilier
  • annonces légales et appels d'offres