Activité Royale

S.M. le Roi Mohammed VI et le Souverain espagnol inaugurent à Rabat l’exposition «25 années de coopération archéologique maroco-espagnole»

Publié le : 16 juillet 2013 - MAP

sm_le_roi_mohammed_vi.jpg

 Organisée à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, cette exposition présente les résultats des principaux projets conjoints menés au titre du protocole de coopération hispano-marocain en matière d’archéologie et du patrimoine signé en 1988, notamment ceux relatifs à l’occupation humaine de la zone orientale du Maroc durant le pléistocène, aux recherches archéologiques dans les régions «Jbala-Ghomara» et «Souss Tekna», à la carte archéologique du nord du Maroc et aux origines du néolithique au Maroc méditerranéen.

L’exposition «25 années de coopération archéologique maroco-espagnole» est initiée par l’ambassade d’Espagne au Maroc et l’Institut Cervantes de Rabat, sous le patronage de l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) et en collaboration avec la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc et le ministère de la Culture marocain. À cette occasion, Chawki Binebine et Driss Khrouz, respectivement directeur de la Bibliothèque royale et directeur de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, se sont vu remettre par le président du conseil d’administration du patrimoine national espagnol, José Rodriguez-Spiteri Palazuelo, une copie des manuscrits arabes numérisés conservés par la bibliothèque du monastère de San Lorenzo del Escorial.

Dans une allocution devant les deux Souverains, Rodriguez-Spiteri Palazuelo a indiqué que ce don traduit la qualité et l’excellence des relations de coopération entre l’institution du patrimoine national espagnol et le Royaume du Maroc. Il a précisé que ce don comprenait un disque dur contenant 1 939 manuscrits arabes numérisés et 327 661 images numériques. Et de souligner que la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc avait déjà reçu, en 2011, ces mêmes documents reproduits sur microfilms, et ce, en vertu de la convention de partenariat signée en 2009 entre la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc et l’institution de Patrimoine national espagnol. Rappelant la valeur historique du monastère de San Lorenzo del Escorial, José Rodriguez-Spiteri a fait savoir que la bibliothèque dudit monastère comptait aujourd’hui plus de 2 000 manuscrits arabes.

Le porte-parole du Palais royal, historiographe du Royaume, Abdelhak Lamrini a, pour sa part, exprimé ses sincères remerciements et sa gratitude à l’institution de Patrimoine national espagnol pour ce précieux don qui s’inscrit dans le cadre du très fructueux partenariat qui lie les deux Royaumes amis. Ce partenariat constitue un excellent modèle qui doit être étendu aux domaines scientifiques et culturels, a-t-il ajouté. À leur arrivée à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, S.M. le Roi Mohammed VI et Son Illustre hôte avaient passé en revue un détachement de la Garde royale qui rendait les honneurs. 


Dernière minute

L'essentiel de l'actualité

Sondage

Pensez-vous que le prochain entraîneur des Lions de l'Atlas aura assez de temps pour préparer une équipe compétitive?

Résultat »